De débutant à intermédiaire: Penser en anglais.

Cessez de traduire et commencez à penser pour enfin passer d’angliciste « débutant » à « intermédiaire ».

Selon vous, quelle est la différence la plus FULGURANTE entre un angliciste débutant et un angliciste intermédiaire?

Une seule réponse est valable dans chaque cas: l’angliciste débutant traduit des phrases françaises en phrases anglaises tandis que l’angliciste intermédiaire pense DIRECTEMENT en anglais.

En définitive, mieux vaut penser un mauvais anglais que traduire un bon français.

Pourquoi est-ce que penser en anglais fait toute la différence ?

Il existe de nombreuses raisons de penser directement dans la langue-cible (pour nous, l’anglais) mais voici les principales:

La grammaire diffère d’une langue à l’autre.

Et avec la grammaire, la compréhension globale de la phrase. Prenons l’exemple le plus problématique pour les anglicistes débutants:

Français: J’ai 20 ans.

Anglais: I am 20.

En français, je dis donc que j’AI vingt ans (verbe « avoir ») tandis qu’en anglais, je dis que je SUIS vingt ans (verbe « être »). Si vous dites à un anglais « I have 20 », il vous regardera aussi étrangement que s’il vous dit « Je suis 20 ans. »

Vous voyez donc que traduire LITTERALEMENT d’une langue à l’autre n’est pas pertinent et peut vous mener à faire des erreurs qui bloqueront la compréhension de votre interlocuteur.

Il existe des phrases qui ne se traduisent tout simplement pas.

Français : Il pleut des cordes

Anglais : It is raining cats and dogs

En français, il pleut « des cordes » mais en anglais, il pleut « des chiens et des chats ». Par conséquent, si vous pensez en français, puis traduisez, on aura « It is raining ropes », ce qui ne veut tout simplement rien dire (pas plus que « Il pleut des chiens et des chats »). Du coup, on apprend par coeur toutes ces petites expressions rigolotes et on les pense DIRECTEMENT dans la langue-cible.

C’est en pensant en anglais que l’on commence à parler anglais.

Avez-vous déjà songé à la manière dont un enfant apprend une langue? Il n’a aucun « première langue » puisqu’il est justement en train d’apprendre sa première langue. Alors, comment fait-il pour apprendre cette dernière? Un chose est certaine, il ne traduit pas puisqu’il n’a aucune langue à partir de laquelle il puisse traduire.

L’enfant essaie, se trompe, utilise des périphrases mais ne traduit surtout jamais. Le secret est de prendre exemple sur les enfants et de faire comme si l’anglais était votre première langue. C’est difficile, j’en ai conscience, mais vous serez toujours un « débutant » si vous n’essayez pas.

Au début, c’est très étrange et on se sent… et bien disons-le, on se sent bête car on a le sentiment d’être un bébé. C’est finalement très bon signe. On n’arrive jamais à rien sans passer par des phases de doute terribles alors sachez que cette phase de doute est celle qui vous fera vivre l’évolution la plus fulgurante.

Si ces article a été utile, n’hésitez pas à vous abonner pour recevoir une notification pour tous les articles et fiches mis en lignes:

Plus d’Informations Sur :

LINKEDINPINTERESTGOODREADSSMASHWORDS

Buy Me a Coffee at ko-fi.com

2 réflexions au sujet de « De débutant à intermédiaire: Penser en anglais. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s