Les Mots de Liaison ☆ Le Moyen Rapide D’Atteindre Un Anglais Plus Fluide.


Progresser en tant qu’ « intermédiaire » : un calvaire !


Un angliciste débutant a une multitude de choses à apprendre : les temps, le vocabulaire dit « de base », les règles de grammaire élémentaires, et bien d’autres. Cependant, et assez paradoxalement, le débutant a tellement à apprendre qu’il en est à la période la plus simple de son apprentissage. Pourquoi ? Simplement parce qu’il a l’embarras du choix et, surtout, parce qu’il peut lui-même constater ses progrès.

Si vous êtes débutant et ne savez pas encore vraiment par où commencer, n’hésitez pas à télécharger mon guide complètement gratuit en cliquant ici ou sur la bannière ci-dessous :

Le plus difficile n’est donc pas d’être un grand débutant, mais bien d’être ce que l’on appelle dans le domaine des langues étrangères, un « intermédiaire ». Un « intermédiaire », c’est un étudiant qui sait s’exprimer convenablement et comprendre des phrases simples prononcées dans un anglais fluide, mais qui n’est pas encore en mesure de percevoir toutes les nuances ni de suivre toutes les conversations.

Dans cet article, je vous partage un court guide des niveaux sous forme d’infographie. Si vous vous y référez, vous constaterez que l’étudiant au niveau « intermédiaire » est entre le B1 et le B2, ce qui est déjà pas mal du tout !

Le secret pour avoir l’air meilleur en ne se fatiguant pas plus.


Cependant, si vous voulez aller au-delà du niveau intermédiaire, il va falloir vous accrocher ! Dans cet article, je vous ai donné une première clef essentielle pour vous aider à passer au niveau supérieur, vous vous rappelez ? Il s’agissait de la règle primordiale que je ne cesse de vous répéter : pour progresser, il vous faut penser en anglais.

La deuxième clef est assez simple et peut être résumée en une phrase : des phrases connectées, c’est un anglais fluide. Et oui ! Si vous enchaînez plein de phrases grammaticalement correctes mais sans aucun lien de causalité, votre discours risque de sembler décousu. Cependant, dés que vos phrases s’enchaîneront de façon naturelle, ou « fluide » comme cela se dit dans le milieu des langues, alors vous semblerez automatiquement plus à l’aise avec l’anglais. Pas bête, non ?

Alors comment s’y prendre pour enchaîner ses phrases ? C’est, encore une fois, plutôt basique : on utilise des mots de liaison. Il en existe des dizaines et des dizaines mais nous pouvons (et nous allons) nous concentrer sur les essentiels absolus. Vous pourrez faire vos petites recherches personnelles et en trouver bien d’autres, mais ceux que nous mentionnerons aujourd’hui suffisent à faire la (grande) différence.

Nous diviserons ces mots de liaison en différentes catégories puisque notre but est de lier deux phrases pour donner un sens à celles-ci. Nous aurons donc les mots de liaison de l’énumération, ceux de l’addition, ceux de l’opposition, ceux de la conséquence, ceux du but, ceux de l’illustration et, enfin, ceux de l’explication.

Prêts ? Voici votre mémo !

Ou téléchargez le document en cliquant sur le bouton ci-après :

J’espère que ce mémo et les explications qui l’accompagnent vous seront utiles lors de vos prochaines heures de pratique. N’hésitez pas à me dire dans les commentaires ou par ici quels thèmes vous aimeriez me voir aborder la prochaine fois.

See you soon!*

(* on se revoit bientôt !)


Plus d’Informations Sur :

LINKEDINPINTERESTGOODREADSSMASHWORDS

Buy Me a Coffee at ko-fi.com

4 réflexions au sujet de « Les Mots de Liaison ☆ Le Moyen Rapide D’Atteindre Un Anglais Plus Fluide. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s